image_pdfimage_print

Les nuages ne peuvent pas se former au-dessus de la tropopause qui se situe entre 8000 et 16000m d’altitude (suivant où l’on se situe sur le globe : 8000m au niveau des pôles et 16000m à l’équateur).

Il existe deux phénomènes qui bloquent la formation des nuages :

o La disparition de l’eau qui empêche leur formation

o Les isothermies

Au niveau de la tropopause, l’air arrive à une température de -56°C. Ensuite, on entre dans la stratosphère qui monte jusqu’à environ 40km d’altitude et où la température remonte à -54°C. Le fait que la température ne change pas ou très peu sur près de 20km constitue ce que l’on appelle une isothermie.

Il faut savoir que la classification des nuages suit le système de Linné tout comme la faune et la flore. Il existe 10 genres de nuages, au moins 14 espèces différentes, avec 14 variétés.

Ici, nous allons nous intéresser aux dix principaux genres et nous les classerons selon les couches de la troposphère où ils se situent :

Première couche : elle se situe entre 0 et 3000m d’altitude

On y retrouve :

– Les stratus (St)

– Les cumulus (Cu)

Deuxième couche : elle se situe entre 3000 et 6000m d’altitude. Il faudra ajouter le préfixe « alto ».

On y retrouve :

– Les altostratus (As)

– Les altocumulus (Ac)

Troisième couche : elle se situe entre 6000 et 9000m d’altitude. Il faudra ajouter le préfixe « cirro ».

On y retrouve :

– Les cirrostratus (Cs)

– Les cirrocumulus (Cc)

– Les cirrus (Ci)

Enfin, il existe trois nuages qui qui ont comme particularité de traverser plusieurs couches à la fois :

– Le nimbostratus (Nb) : peut traverser les trois couches

– Le cumulonimbus (Cb) : peut traverser les trois couches

– Le stratocumulus (Sc) : se trouve souvent à la limite entre la première et la deuxième couche

Tableau récapitulatif

Vous pouvez aussi regarder cette page internet sur laquelle vous trouverez toutes les variétés et espèces de nuages : ICI